ARMENIE | YEREVAN, UNE CAPITALE ENTRE MODERNITE ET TRADITIONS


Mon tout premier article sur mon voyage en Arménie date déjà de juillet dernier, quelle négligente je fais ! Mais peut-être me pardonnerez-vous avec ce second article et la découverte de la capitale arménienne Erevan ou Yerevan (c’est selon), une ville tout à fait surprenante. 


En effet, la capitale de l’Arménie est un détonnant mélange entre architecture moderne et architecture soviétique, car il faut bien se rappeler que le pays a été sous domination de l’URSS jusqu’en 1991, date à laquelle le pays obtiendra son indépendance. Aujourd’hui néanmoins le russe demeure toujours l’une des langues officielles du pays et les liens avec la Russie sont toujours très forts.

Pour rappeler l’importance de cette présence russe, il suffit d’observer un peu autour de soi : certains noms sont affichés à la fois en Arménien et en Russe (et en caractère latin), certains bâtiments de l’époque soviétique reconnaissables entre mille, des voitures qui ont vu des jours meilleurs...



Mais la ville demeure cependant en constant changement ; ainsi en témoignent les nombreux chantiers de construction qui fleurissent dans Erevan : on détruit souvent de vieux immeubles (parfois historiques malheureusement) pour en construire de nouveaux plus récents.

Mais que voir à Erevan ?

---

LA PLACE DE LA REPUBLIQUE

Depuis notre hôtel, il nous a fallu environ 15 minutes de marche pour arriver à notre premier arrêt : la place de la République. Véritable centre névralgique de la ville, cette place grouille de monde, de circulation, d’agitation et de vie ! Vous y verrez d’ailleurs de nombreux spectacles de rues.

Placé au centre de la place, le bassin regroupe quelques jolis jets d’eau qui portent un nom assez poétique « les fontaines chantantes » ! Charmant, non ? Le grand bâtiment, que vous pouvez apercevoir derrière le jet d’eau de la photo de présentation de l’article, est le musée d’Art et d’Histoire de l’Arménie, malheureusement fermé le jour où Virginie et moi avons voulu le visiter.




Comme vous avez aussi pu le voir, je n’ai également pas résisté à l’envie de me faire photographier devant le signe I <3 YEREVAN (qui vous rappellera sûrement un peu le I Amsterdam) situé devant le bassin ! La photo souvenir un peu clichée mais tellement fun à faire :)


Non loin de cette place se trouvent aussi de nombreux bâtiments officiels : les bureaux des ministères, quelques ambassades... Un point central de la ville !

---

LE CENTRE DES ARTS CAFESJIAN

S’il y n’y avait qu’un seul endroit que je devais retenir de Yerevan, ce serait celui-ci : ce qu’on appelle les Cascades, ce sont ces grands escaliers de 118 mètres de haut, et sortis de terre dans les années 70’s, agrémentés de fontaines, sous lesquels se trouvent un musée.  Mais Les Cascades, c’est aussi et surtout un lieu agréable, avec une place en face, la place Tamanyan, avec le jardin des sculptures à découvrir.

Ce joli jardin comporte quelques sculptures de célèbres artistes tels que Botero ou James Plensa, pour ne citer qu’eux.






L’autre point qui m’a fait particulièrement apprécier ce lieu, c’est la vue magnifique qu’il peut offrir sur le symbole de l’Arménie : en effet, du sommet des escaliers, on peut apercevoir le mont Ararat. Enfin, lorsque celui-ci daigne montrer son nez ! Le sommet de cette montagne est d’ailleurs rarement découvert, par exemple, il ne l’était pas le jour de notre visite des Cascades. Et il ne l’a pas été durant la totalité du séjour, le sacripant !

---

LE MATENADARAN

Voici l’un des musées les plus réputés d’Arménie et qui fait la fierté du pays : le musée Matenadaran cache en son sein de nombreux manuscrits et textes, environ plus de 23 000 ouvrages. Le musée abrite bien entendu de nombreux manuscrits en langue arménienne, mais également en grec, latin, arabe ou persan. 

Certains des anciens documents archivés ici dateraient du Vème ou VIème siècle, comme par exemple, celui ci-dessous qui a été « pétrifié » !  C’est un lieu que l’on sent chargé d’Histoire et absolument fascinant à découvrir.




Le Matenadaran de Yerevan n’est pas le premier du genre, puisque le tout premier se situait dans la ville historique d’Echmiadzin et avait été construit au Vème siècle pour abriter des milliers de manuscrits. L’établissement a malheureusement connu de nombreux soubresauts au cours des siècles qui ont suivi, malgré tout plusieurs ouvrages sont tout de même parvenus jusqu’à nous.

---

LE MUSEE D’ART MODERNE

Je vous avais dit plus tôt que lors d’un après-midi de libre, Virginie et moi avions voulu aller visiter le musée d’histoire de l’Arménie, or celui-ci étant clos, nous avons décidé de nous rendre au musée d’Art Moderne du pays.

Fondé en 1972 par un critique d’art, Henrik Igityan (qui fut aussi directeur du musée pendant 37 ans) durant la période soviétique, son ouverture fut une petite onde de choc : en effet, il s’agit du premier musée de ce type dans toute l’Union Soviétique !




Petit par la taille (à peine quelques salles), celui possède néanmoins une collection d’une grande richesse, dont toutes les œuvres sont signées par des artistes arméniens ou d’origine arménienne. Il s’agit d’un lieu parfait pour qui souhaite en apprendre plus sur l’Arménie moderne et sur sa place dans le monde : de la peinture, de la sculpture... Des œuvres intrigantes, fascinantes, touchantes ou qui interrogent ! 

---

MUSEE DE LA FABRIQUE DE TAPIS MEGERIAN

Lorsque je visite un pays étranger, j’aime en connaître plus sur l’Histoire et la culture du pays mais aussi sur l’artisanat. Et à Yerevan, nous avons pu visiter la fabrique de tapis Megerian, tenue par la même famille depuis près de 100 ans. A l’origine basée à New York, depuis 1917, les Megerian se sont attachés à faire renaître la tradition du tapis arménien pour la faire découvrir au monde.

Ils ont ainsi réutilisé de vieilles techniques de tissage pour également restaurer de vieux tapis, que l’on peut apercevoir au musée, tels que des tapis persans d’une grande finesse, des Aubusson et bien d’autres.




A la fin de votre visite, vous pourrez également acheter l’un des magnifiques tapis exposés, ou même dîner dans le restaurant de la fabrique pour goûter à la cuisine arménienne. Peut-être y croiserez-vous l’un des membres de la famille Kardashian au passage ? Et oui, ils sont bien d’origine arménienne et se sont déjà rendus à la fabrique :D

---

Au cours d’une déambulation piétonne dans les rues, on ne peut également pas manquer de croiser quelques œuvres de street-art, comme celle de ce cher Edgar Allan Poe ci-dessous, à côté de quelques livres bien entendu. 

Réservé à des coeurs révélateurs, mes chers corbeaux, 
bien que cela ne me concerne jamais plus.
(Oh les références !)



Ou cette autre, qui me fait un peu penser à une célèbre œuvre de Dali, vous ne trouvez pas ? On croise également quelques portraits d’artistes arméniens célèbres.

---

LA PLACE CHARLES AZNAVOUR

Je ne pouvais pas conclure un article sur Yerevan sans y inclure cette petite place qui nous parlera spécifiquement à nous, Français, il s’agit de la place Charles Aznavour, la place consacrée au Français d’Arménie ou à l'Arménien Français, le plus connu au monde. J’ai d’ailleurs trouvé cette place bien plus charmante que sa voisine, la place de la République (elles ne sont distantes que d’une centaine de mètres tout au plus).

Bordée d’un cinéma de style soviétique, construit en 1937 et répondant au nom évocateur de Cinéma Moscou, cette petite place abrite aussi un hôtel et son café, une jolie fontaine et quelques sculptures de type animalières de l’artiste Ara Alekian.





Comme je le disais aussi, vous trouverez également une jolie fontaine avec quelques bancs autour, et dans la fontaine, observez-bien les jets d’eau sculptés en forme de signes du zodiaque ! Peut-être réussirez-vous à repérer le vôtre ? (Pour info, je suis balance, et vous ?)

Cette agréable place est d’ailleurs le lieu de quelques manifestations culturelles et c’est également ici que, suite à la mort du chanteur, de nombreuses fleurs et bougies ont été déposées en sa mémoire...

---


J’espère que cette rapide visite de la capitale arménienne vous aura donné envie d’oublier vos clichés, de vous armer de curiosité et d’en voir plus. Cette ville a tant à vous offrir !

Et bien sûr, on finit en musique...




Epinglez-moi Pinterest !





A bientôt pour de nouvelles découvertes !
En attendant, on peut se retrouver sur Facebook, Twitter ou Instagram !


Reportage pour l’aéroport de Lyon
la compagnie Armenia Air Compagny 
et Armenia Travel pour cette belle invitation.






Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

  1. de très bons souvenirs ... tiens j'ai vu que le I Am sterdam avait été démonté, c'est dommage je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, de très beaux souvenirs ;)

      Ah mince ! Oui, c’est dommage...

      Supprimer
  2. Encore une belle ville à découvrir ! L'Arménie ne m'aurait jamais traversé l'esprit, merci à toi d'avoir partagé ton séjour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reconnais que sans cette invitation, ce pays ne faisait pas du tout parti de ma liste non plus et j’ai été agréablement surprise ! J’ai encore un ou deux articles en stock pour faire changer d’avis les foules ;)

      Supprimer