VAUCLUSE | TROIS IDEES D'ESCAPADES AUTOUR D'AVIGNON


Alors que le froid commence doucement à s’installer par chez nous, je continue la découverte du joli département du Vaucluse (pour prolonger encore un peu l’été et le soleil) avec ces quelques idées d’escapades à la journée ou à la demi-journée autour d’Avignon. 
Et tout ça, sans voiture ! 
Vous venez avec moi ?


En effet, avec Avignon comme point de chute pour le weekend, j’ai pu facilement rayonner et découvrir quelques jolies villes alentours sans utiliser de voiture, mais en prenant le TER ou le bus (et oui, je n’ai toujours pas le permis !) dans le Vaucluse. Entre Orange et son riche passé romain, l'Isle-sur-la-Sorgue et ses brocantes, ou bien encore la médiévale Villeneuve-Lès-Avignon, il y en a pour tous les goûts.

Il ne s’agit là que d’un échantillon de ce que le département peut offrir comme possibilités de visites, et uniquement celles que j’ai choisies (et auxquelles j’ai pu accéder sans véhicule); mais il vous est aussi possible de vous rendre sur le Mont Ventoux pour une randonnée, ou dans les vignes de Châteauneuf-du-Pape par exemple. Le Vaucluse regorge de possibilités, vous n’avez plus qu’à choisir !

ORANGE


Passionnée d’Histoire (mais vous le savez bien maintenant), Orange faisait bien entendu partie de ces villes qui me semblaient indispensables de visiter lors de tout weekend dans le Vaucluse qui se respecte. La ville compte en effet de nombreux vestiges romains, tel son magnifique théâtre, mais il serait réducteur de s’arrêter à cet élément. Orange est aussi une ville pleine de charme aux maisons colorées et agréables, aux odeurs typiques de la Provence et dans laquelle il fait bon flâner.

La plupart des touristes qui arrivent à Orange vont surtout directement au théâtre antique et négligent souvent la ville, qui est pourtant adorable avec ses maisons colorées (je voue une véritable passion à ce type de maisons). 



Flâner dans la vieille ville dOrange (plutôt colorée !)


Saviez-vous d’ailleurs qu’Orange était la deuxième ville la plus peuplée du département derrière Avignon avec ses plus de 29 000 habitants, et que ceux-ci étaient appelés les Orangeois ? Mais le jour où je suis allée à Orange était le premier samedi de septembre et les Orangeois étaient plus ou moins en train de fêter quelque chose. 

J’ai néanmoins pu déambuler plus ou moins tranquillement dans les artères les plus éloignées du centre-ville, en découvrant ainsi des lieux assez insolites. Comme par exemple, une petite boutique à la décoration des plus pittoresques que je n’ai pas pu m’empêcher d’immortaliser, comme le montre la photo d’introduction sur Orange plus haut !





Bizarrement par contre, le théâtre était presque vide de touristes, alors que je m’y suis rendue vers 14h30, ce qui n’était pas plus mal pour profiter à ma guise du lieu. Alors allons-y !

---

Traverser le temps grâce aux vestiges romains


Comment passer à Orange sans aller visiter son si célèbre théâtre antique romain ? La plupart d’entre nous le connaissent surtout grâce aux Chorégies d’Orange, un festival dédié à l’opéra et à la musique classique, et qui s’y déroule en juillet et en août depuis 1869 ! Le festival a été remis au goût du jour en 1971, et certaines représentations sont même diffusées à la télévision.

Pour un petit point historique sur le théâtre, il faut savoir qu’il a été construit au Ier siècle avant J-C, sous le règne de l’empereur Auguste (celui-la même qui a succédé à César) par d’anciens militaires d’une des légions de ce cher Jules, installés dans le coin. A l’époque, il a bien entendu servi de théâtre dans lequel on y jouait les dernières tragédies et comédies de l’époque,  d’auteurs tels que Plaute.

C’est un lieu absolument majestueux qui saisit le visiteur dès que l’on passe la porte et que l’on arrive au pied de la scène. J’ai été absolument émerveillée par la grandeur de ce théâtre qui, il faut bien le reconnaître, en impose et c’est cette majesté qui lui a valu d’être inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1981.





Tout au long de la visite, vous serez accompagné d’un audio-guide très instructif qui vous expliquera l’histoire du lieu, son utilisation, sa redécouverte et sa réhabilitation en lieu de spectacle, tout en vous promenant dans les allées ou les étages. Un superbe voyage dans le temps !

Lorsque vous irez vous promener dans la ville, n’oubliez pas non plus d’aller admirer le superbe Arc de Triomphe, situé au 309–319 Avenue Maréchal de Lattre de Tassigny, à environ 10 / 15 minutes à pied du théâtre.

Tarifs : Plein Tarif 9€ / Tarif réduit 7,5€
Accès : Rue Madeleine Roch
84100 Orange



---

LE PARC DE LA COLLINE SAINT-EUTROPE



Persuadée qu’il y aurait foule dans le théâtre en ce début d’après-midi (je suis arrivée à Orange sur les coups de 13h), j’ai décidé de m’élever un peu au-dessus de la ville en attendant le calme. J’avais en effet repéré auparavant un petit parc, le parc de la Colline Saint-Eutrope, sur une colline avec une vue plongeante sur la vallée alentour et donnant juste au-dessus du théâtre antique.

La vue au sommet est assez spectaculaire, car là, s’étend à vos pieds toute la vallée du Vaucluse jusqu’au mont Ventoux en face de vous, le théâtre et la ville d’Orange à vos pieds. J’ai eu la chance d’avoir un temps magnifique ce jour-là !

C’est ici qu’à l’origine s’élevait le château des Princes d’Orange (on trouve encore une petite ruine), qui ont dominé la ville et une partie de la région de 1181 jusqu’en 1793, ou la Principauté sera rattachée au département du Vaucluse et donc au Royaume de France. Le titre actuel de Prince et Princesse d’Orange existe toujours mais demeure purement honorifique et est associé à la Maison d’Orange-Nassau, la maison régnante des Pays-Bas. C’est ainsi que s’achève la minute Stéphane Bern.





Tout comme les divers vestiges romains de la ville, la colline Saint-Eutrope est inscrite au Patrimoine Mondiale de l’Unesco depuis 2007. Une bonne raison de grimper tout là-haut sur la colline 🎵

La grimpée peut se faire à pied, par des marches qui vous amèneront au sommet si vous prenez la descente des Princes des Baux, ou en voiture si vous choisissez plutôt la Montée des Princes d’Orange. Alors, quelle famille royale aura votre préférence ?

---

L’ISLE-SUR-LA-SORGUE


Partons maintenant pour une autre jolie ville située, comme Orange, à moins d’une demi-heure de TER d’Avignon : l’Isle-sur-la-Sorgue, qui est surtout célèbre pour ses nombreuses brocantes et boutiques d’antiquaires ouvertes toute l’année. J’ai d’ailleurs pu croiser lors de ma matinée là-bas de nombreux touristes étrangers venus pour faire quelques bonnes affaires. Je me demande comment ils ont fait pour transporter des achats, tels que des meubles, jusque chez eux surtout s’ils sont venus en avion... Mystère et boule de gomme !

Le jour où je suis allée m’y promener, un dimanche, c’était également le jour du marché et j’ai ainsi pu profiter encore une fois de toutes les odeurs et des couleurs d’un véritable marché provençal dans toute sa splendeur. Avant de rentrer à Lyon, quel bonheur !




Il y avait de nombreux produits du terroir à base de lavande comme des cosmétiques ou des douceurs, mais également des spécialités gastronomiques venus des quatre coins de la Provence : des calissons d’Aix, divers épices, de la charcuterie, du fromage, des fruits et des légumes et même des piments !

A l’Isle-sur-la-Sorgue, on peut aussi chiner comme un vrai connaisseur !


Ou alors, vous pouvez faire comme moi et déambuler dans les différentes boutiques et autres brocantes avec cet air de connaisseur complètement faux, mais réellement admirer certains très beaux objets. Il y en a d’ailleurs pour tous : tous les goûts, toutes les bourses, toutes les tailles d’objets. Du vieux livre, au meuble en passant par le bibelot ou le tableau !

Sinon, si comme moi, vous ne pouvez pas ramener de souvenirs (soit par manque de place dans votre valise ou d’espace sur votre compte en banque ; les deux n’étant pas incompatibles), vous pouvez vous contenter d’arpenter les rues et de pénétrer dans les cours et les jardins transformés en brocantes et qui sont eux-mêmes superbes.




Un jour, si je conduis enfin, je descendrai jusqu’à l’Isle-sur-la-Sorgue avec une petite camionnette pour faire mon « marché » et ramener plein de jolis meubles chinés, quelques objets de décoration. Si jamais vous cherchez à donner un nouveau style à votre chez vous avec une petite touche de « je ne sais quoi » vintage, cette ville est LE lieu où se rendre !


PETIT BONUS



Vous pouvez également, pour les plus courageux ou les jours de grande chaleur, aller plonger vos petits pieds fatigués dans la Sorgue : rafraîchissement immédiat garanti puisque celle-ci ne dépasse que rarement les 15°c !

---

VILLENEUVE-LES-AVIGNON


La dernière escapade que je vous propose est le petit village médiéval de Villeneuve-lès-Avignon. Situé juste en face d’Avignon, sur l’autre rive du Rhône, face à l’île de la Barthelasse, ce village possède une caractéristique par rapport aux autres que j’ai pu vous présenter. 

Pouvez-vous la deviner ?

Non ? Certain ?

Bon d’accord, je vais vous la dire : Villeneuve-lès-Avignon ne fait pas partie du département du Vaucluse ni de la région PACA, mais du département du Gard et donc de la région OccitanieEt une autre petite anecdote rigolote pour la route : c’était la première fois que je mettais les pieds dans ce département (vingt minutes pour changer de train dans la gare de Nîmes, ça ne compte pas).

Pour vous y rendre depuis Avignon, rien de plus simple, plusieurs lignes de bus vous y conduisent tout comme une ligne de bus rouge Hop on / Hop Off avec des billets valables à la journée.





Je n’avais malheureusement qu’une heure et demie pour découvrir la petite ville et n’ai pas pu visiter le fort Saint-André, ni la Tour Philippe le Bel ou l’Abbaye Saint-André. Juste un petit tour dans la Collégiale Notre-Dame, et il me fallait déjà aller reprendre mon bus (les horaires du dimanche, quelle plaie !) pour rentrer sur Avignon et prendre mon train pour Lyon. Le weekend touchait déjà à sa fin !

J’ai par contre eu le temps de déguster une bonne petite glace en marchant, achetée à la Gelateria de Mamio et ce fut un délice par cette chaleur !

Gelateria de Mamio
48 Boulevard de la République
34400 Villeneuve-lès-Avignon

---

Et une petite vidéo en plus faite toute à la GoPro :)




---

C’est déjà la fin de mes aventures dans le Vaucluse (et le Gard !), dont le premier épisode était bien sûr la découverte d’Avignon. Une bien belle escapade pratique depuis Lyon (moins d’1h30 de train) ou même Paris (environ 3h30) et tellement agréable sous ce beau soleil !

Connaissiez-vous déjà le Vaucluse ?
Avez-vous l’intention de vous y rendre ?

N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires ou en privé, je m’efforcerai d’y répondre de mon mieux !



Epinglez-moi Pinterest !



A bientôt pour de nouvelles découvertes !
En attendant, on peut se retrouver sur Facebook, Twitter ou Instagram !






Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

  1. Je connais Villeneuve (où je suis allée en bus depuis Avignon!) mais pas les deux premières villes, cela me donne dès idées d'escapades pendant le prochain festival d'Avignon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c’est le festival qui me tente moi pour la prochaine fois ;)

      Supprimer
  2. Je comprends que tu aies voulu continuer l'été dans le Vaucluse, il y avait manifestement un magnifique ciel bleu ! On avait beaucoup aimé l'Isle-sur-la-Sorgue et son marché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j’ai eu la chance d’avoir un temps absolument divin lors de mon weekend fin août / début septembre ! Quelle chance !

      J’ai beaucoup aimé cette ville moi aussi, beaucoup de charme et cette jolie ambiance.

      Supprimer