AIN | UNE JOURNEE DU COTE DE MIRIBEL

15 nov. 2016 01700 Miribel, France


Aujourd'hui, direction la région AURA (le doux nom d'Auvergne Rhône-Alpes) et le département de l'Ain pour une petite journée passée dans un territoire qui m'était jusque là totalement inconnu : la Dombes Côtières.

Pour vous situer un peu, il s'agit d'un petit coin de l'Ain, accolé au Rhône, au point que du haut de la colline de Miribel, on aperçoit Lyon. Miribel, c'est d'ailleurs là que je vous emmène et vous connaissez probablement le célèbre lac de Miribel-Jonage, situé sur la commune du même nom. Mais, ce n'est pas là que nous allons. Ce jour-là, je prends le TER à la gare de la Part-Dieu pour descendre moins de 10 minutes plus tard à la Gare des Echets où Christine, la responsable de l'office du tourisme, m'attendait accompagnée d'une petite délégation.

----

LE MARAIS DES ECHETS

Pour commencer cette journée sur la commune de Miribel, nous nous sommes dirigés vers le Marais des Echets (situé sur les communes de Miribel, Tramoyes, Mionnay), un espace de près de 1000 hectares mais dont près de 700 ont déjà été asséchés, à cause d'un projet de construction datant de 1946 mais abandonné depuis. Le marais est célèbre depuis le Moyen-Âge pour ses tourbières, dont on se sert encore de nos jours.

Nous nous sommes promenés tranquillement malgré une pluie de plus en plus forte, sur un sentier qui constitue une agréable promenade en forêt non loin de Lyon pour un jour d'automne. Une balade en pleine campagne (pour la pure citadine que je suis) et qui fait du bien, une fois bien équipée de mes fidèles bottes de pluie !







Nous avons malheureusement dû rapidement écourter cette promenade à cause de la pluie qui se transformait doucement en déluge, ce qui, vous vous en doutez, était assez terrible pour mon pauvre et fidèle appareil photo. Direction donc Miribel !

---

MIRIBEL

La commune de Miribel est, comme expliqué plus haut, située dans le département de l'Ain à environ une petite quinzaine de kilomètres de Lyon et compte un peu plus de 9000 habitants. De la ville, on connaît surtout son fameux parc de Miribel-Jonage et le lac dans lequel on peut se baigner l'été (un jour, je vous y emmènerai, promis !), mais assez peu la ville. Elle est petite, certes mais compte de petites rues plutôt mignonnes et quelques curiosités intéressantes. Mais nous verrons cela plus tard, car c'est l'heure du déjeuner ;)





Pour le déjeuner, Christine m'emmène découvrir "Le Quai", une petite adresse simple mais vraiment bonne que je vous recommande. Le restaurant dispose également d'une terrasse pour les beaux jours.

Le Quai
10 Quai du Rhône
01700 Miribel

---

EGLISE DE L’IMMACULÉE CONCEPTION

Après un bon repas, nous prenons la direction du hameau du Mas Rillier (faisant partie de la commune de Miribel) situé sur la commune surplombant la vallée. C'est ici que se situent les deux curiosités peu communes qu'abrite la ville. Mais pour bien comprendre leur histoire, nous nous arrêtons devant une petite église d'apparence extérieure plutôt banale.

Mais une fois à l'intérieur, quelque chose m'a frappée : les murs sont roses ! Peu banal, n'est-ce pas ? Sa construction est décidée par les habitants et financée par eux entre 1856 et 1857. Et c'est là qu'en 1931 s'y établit l'Abbé Thomas, un homme qui va changer le visage du hameau.






Je ne vous ai toujours pas dit ce que cette commune a de spécial et pourtant c'est au fond du petit jardin de l'église (la photo avec les feuilles) que vous pouvez apercevoir une statue en modèle réduit (mais à l'échelle) de la grande statue qui domine la vallée : celle de la Madone, et son carillon a côté qui lui tient compagnie. C'est ici aussi que vous pourrez voir l'ancien lieu qui accueillait les pèlerins venus jusqu'ici à l'époque.

---

LA MADONE

Elle est surnommée la Madone, mais son vrai nom c'est la Vierge du Mas Rillier. Il s'agit d'une immense statue de 32,6 mètres de haut (la plus grande statue religieuse de France) représentant la Vierge à l'enfant, pas besoin de vous faire un dessin. Inaugurée le 5 juillet 1941, elle embrasse du regard toute la vallée jusque très loin et par beau temps, on peut même apercevoir la chaîne des Alpes et le Mont-Blanc.

De temps à autre, comme pour les Journées du Patrimoine par exemple, il est possible de gravir les quelques 152 marches et de grimper jusqu'à la couronne de la Vierge.







Je ne suis pas quelqu'un de croyant (même athée), mais j'ai trouvé ce grand ensemble de béton très imposant et la vue vraiment à couper le souffle et son histoire assez particulière; puisqu'en effet l'édifice a attiré de nombreuses foules de pèlerins pendant quelques décennies avant de tomber dans un presque oubli.

---

LE CARILLON

Lors de l'édification de la statue, l'abbé Thomas voulait à l'origine l'accompagner de cloches (comme dans tout édifice religieux) et avait prévu quelques petites cavités sur les côtés de la statue. Mais les cloches qu'on lui a livrées étaient beaucoup plus grosses que prévues. Qu'à cela ne tienne ! Elles auront donc le droit à leur propre campanile et son inauguration a eu lieu le 20 juillet 1947, inscrit depuis 1993 sur la liste des Monuments Historiques.

A l'intérieur, vous pourrez y trouver une cinquantaine de cloches de presque toutes les tailles : un bourdon (la plus grosse) d'un peu plus de 2 tonnes, une seconde cloche d'environ 900 kilos, une de 700 kilos et une autre de 400, accompagnées de nombreuses plus petites.




Il est à noter que ce carillon est entièrement mécanique et manipulé à la main, d'où sa grande fragilité : frapper sur les touches et entendre le son presque cristallin de certaines cloches est une jolie expérience ! Mais, il est déjà temps de repartir prendre le train pour rentrer à la maison.

---

INFOS PRATIQUES

Pour ceux d'entres vous qui souhaiteraient se rendre à Miribel autrement que par la route, vous pouvez prendre le TER (10 minutes de trajet depuis la gare de la Part-Dieu), mais attention il existe deux gares selon l'endroit où vous souhaitez vous rendre : 

POUR L'EGLISE / LA MADONE / LE CARILLON
TER direction Saint-Etienne ou Ambérieu, descendre à la gare de Miribel; puis à pied

POUR LE MARAIS DES ECHETS
TER direction Bourg-en-Bresse et descendre à la gare des Echets (j'ai failli me tromper de train...); puis à pied



Pour d'autres informations, n'hésitez pas à aller vous renseigner auprès de l'Office du Tourisme situé sur la Place du Marché.



J'ai passé une agréable journée à découvrir Miribel et ses environs que je ne connaissais pas du tout, un patrimoine bien différent de celui que j'ai l'habitude de voir mais qui change et que je suis ravie d'avoir pu connaître, surtout aussi près de chez moi. Je remercie Christine et toutes les personnes présentes sur place de m'avoir permis de découvrir leur territoire !

N'hésitez pas, vous aussi, à aller voir cette incroyable statue et son carillon ainsi que la vue depuis l'esplanade, ou à aller vous promener dans les Marais des Echets !

---

Je suis presque sûre que vous ne connaissiez pas ces différents endroits. 
Dites-moi tout !



Rendez-vous sur Hellocoton !




8 commentaires

  1. Je n'avais jamais entendu parler de cet endroit, mais rien que le nom de Miribel est chouette ! J'ai adoré la balade. :) xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous serons heureux de vous accueillir lors de votre prochaine visite! N'hésitez pas à passer nous voir à l'Office de Tourisme à Miribel, nous vous en dirons plus,
      À très vite! ;-)

      Supprimer
    2. ;) C'est un endroit atypique et assez hors des sentiers battus !

      Supprimer
  2. Merci beaucoup pour ce bel article! �� Ce fut un plaisir de vous accueillir.
    Au plaisir de vous revoir...par beau temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il vous ait plu :) Ce fut un plaisir partagé !
      La prochaine fois, il y aura un grand soleil, j'en suis persuadée !

      Supprimer
  3. Je ne connais pas Miribel, mais j'étais passée du côté de Jonage, que j'avais trouvé beaucoup plus mignon que sa réputation ne l'entendait !
    Merci pour ce petit reportage régional :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! On ne connaît que très peu ces petits coins et je trouve cela un peu dommage :)

      Supprimer
  4. Si si je connais Miribel car j'habite pas très loin, à Satonay camp ;-) d'ailleurs on va surement aller voir la Madone aujourd'hui en espérant avoir une vue dégagée ;-) Merci pour la ballade :-)

    RépondreSupprimer

RETROUVEZ-MOI SUR INSTAGRAM !

Subscribe

© Mes Petits Carnets - Blog Voyage, Escapades et Bonnes Adresses. Design by FCD.