BHOUTAN | BUMTHANG : UNE ECOLE DANS LA VALLEE

24 janv. 2016 Bumthang, Bhoutan


Aujourd'hui, je vous emmène faire une petite pause nature en nous enfonçant un peu plus dans la région du Bumthang. Nous avons en effet passé une longue matinée dans la magnifique vallée de l'Ura et, en particulier, dans le petit village central (dont le nom m'a échappé) où nous avons visité l'école !

Lorsque nous avons pris la route ce matin-là, il faisait un temps absolument magnifique et malgré quelques nuages, rien n'a perturbé cette journée. Pour en profiter, nous avons effectué de nombreuses haltes sur le bord de la route déserte pour admirer ce magnifique paysage qui s'étendait à nos pieds. Voyez-vous même...





Du vert, du vert et encore du vert à perte de vue...

Mais aussi quelques stupas et autres drapeaux de prière plantés par-ci par là sur les différents cols que nous passions. N'oubliez pas : passez toujours de manière à avoir le stupa sur votre droite, dans le sens des aiguilles d'une montre; si non, c'est mauvais karma assuré !





Enfin, après deux heures de route, nous arrivons en vue du petit village, solitaire dans sa belle vallée luxuriante. Pour le rejoindre, nous nous mettons en marche et nous passons devant des fermes, des champs, des rizières, des maisons avec du linge qui sèche à l'extérieur, des drapeaux de prières, une rivière que l'on enjambe... Une petite marche d'à peine 30 minutes et les maisons commencent à se rapprocher les unes des autres avec même un terrain de basket !





Nous passons aussi devant les bâtiments pour les internes venant des autres vallées environnantes : un dortoir pour les filles, un dortoir pour les garçons et un bâtiment pour les professeurs avant les bâtiments regroupant les salles de classe.

Ci -dessous sur la gauche, vous pouvez apercevoir le bâtiment principal de l'école avec le portrait du roi actuel accroché au mur. Dans le petit balcon fermé à la droite du portrait, derrière une vitrine se trouve le bouddha de la connaissance qui veille sur ce petit microcosme. A la gauche de cette statue, vers la fin du bâtiment, vous devinez un autre portait, il s'agit de celui-ci du précédent roi.





Une professeur de l'école arrive pour nous dire que les enfants sont actuellement tous partis assister aux festivités de Jakar. On en profite par contre pour lui poser des questions !

Les élèves arrivent vers l'âge de 6 ans et sont presque à 95% internes, leurs parents les récupérant le week-end quand ils le peuvent. Ils finissent l'école vers 18 / 19 ans, mais ne passent pas d'examen équivalent au bac pour terminer leur scolarité. Leur école ressemble plus au système belge, enfin de ce que j'en connais : à la fin de chaque année, ils ont des examens qui permettent de déterminer s'ils peuvent passer en classe supérieure.

Elle nous permet même de visiter quelques unes des classes, dont la sienne, elle est professeur de biologie.





Dans beaucoup de classes, les élèves ont suspendu au plafond des morceaux de papier sur lesquels sont inscrites des citations. Je fais remarquer que beaucoup de leurs cours sont en anglais, elle m'explique alors que c'est une politique du gouvernement, qui souhaite que les élèves s'ouvrent au monde en apprenant le plus tôt possible des langues étrangères.

Dans les couloirs extérieurs et sur les murs, on retrouve aussi beaucoup de petits mots et papiers; mes préférés demeurent "Les 8 raisons pour lesquelles lire est important" et le cycle de décomposition des objets que l'on jette !







Ci-dessus, voici un petit échantillon de l'écriture bhoutanaise... Très jolie, mais difficile à comprendre, n'est-ce pas ?

[mon prénom en bhoutanais phonétique]
Je voulais aussi vous raconter une petite anecdote assez étonnante. On ne se moque pas, par contre !

La professeur avait environ mon âge et comme ma mère est également professeur (bon en maternelle, mais quand même), je n'ai pas pu m'empêcher d'aller en discuter avec la jeune femme. Nous discutions depuis quelques minutes quand tout à coup, elle me dit "You're beautiful", le plus naturellement du monde, sans arrière pensée. J'ai du paraître stupide, parce qu'elle s'est mise à rigoler et je lui ai alors dit que chez nous, on n'a pas vraiment l'habitude de ce genre de propos dans une conversation sérieuse. Après coup, cela me fait encore sourire !

Nous avons quitté l'école après cela, pour repartir gambader dans la campagne vers un petit temple.







Je remarque que je n'ai pris aucune photo à l'intérieur de ce petit temple, mais je crois que c'est tout simplement parce que ma carte mémoire était pleine... J'en avais une autre, mais elle était restée dans mon sac à dos, qui se trouvait dans le bus. Problème du voyageur numérique !

Après ce temple, nous avons donc repris le car (où j'ai changé ma carte SD) et nous sommes partis déjeuner en plein air, face aux montagnes... Un pique-nique très agréable au soleil !




J'espère que cet article un peu différent vous aura plu autant qu'à moi. J'avais adoré cette longue matinée. J'avais besoin de faire une pause loin des temples, et ce petit village caché dans la nature m'a offert la pause rêvée !

Ce jour-là, nous sommes également allés visiter le Burning Lake, mais je vous en parlerai dans un autre article, d'ac ?

A bientôt et merci pour tous vos gentils commentaires ! Je suis ravie de partager tout ça avec vous ;-)


Rendez-vous sur Hellocoton !


10 commentaires

  1. The best teacher teach from the heart not from the books, que dire de plus en tant qu'enseignante...je me demande ce que je ferai si j'allais un jour au Bouthan, reviendrai-je ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu le manque de certaines infrastructures et très souvent du confort auquel nous sommes habitués, je ne pourrais personnellement pas vivre là-bas... Après, cela ne regarde que moi :)

      Supprimer
  2. Quelle belle découverte au fil de tes articles .... région totalement inconnue pour moi ! merci pour le partage :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que ces carnets de voyage te plaise ! Ça fait du bien de les partager ;)
      C''est un pays assez méconnu du grand public et c'est dommage, mais également une bonne chose. Ça dépend du point de vue !

      Supprimer
  3. J'aime bien cet article qui change des autres. Je ne pensais pas que ce pays pouvait être aussi vert et ça me plaît bien :). C'est sympa d'avoir échangé avec des instituteurs de là-bas, et ton anecdote me fait rire. En Thaïlande, je suis allée dans une institut de massage thaï et une des femmes m'a dit le plus naturellement du monde au moment où je sortais que j'étais très jolie... Le malaise pour moi, qui me sentait devenir rouge comme une pivoine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette anecdote a le don de faire rire tout le monde. Je me demande bien pourquoi... :D
      Ha ha ha ! Génial ! Le naturel des gens est incroyable et c'est rafraîchissant !

      Supprimer
  4. C'est vraiment un endroit paradisiaque! Je ne pensais pas que certaines régions étaient "juste" vallonnées, je pensais que la montagne était plus abrupte dans ce pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par moment, oui et puis c'est tellement différent des pays auxquels nous sommes habitués !

      Le pays entier est entouré de hautes montagnes culminant, pour certains sommets, à près de 5000 mètres d'altitude (voir plus), puisque c'est la chaîne de l'Himalaya. Mais, sinon oui, les gens habitent rarement au-dessus de 2000 m.

      Supprimer
  5. Tu as regardé le reportage de "Faut pas rêver" consacré à l’Himalaya ? J'ai pensé à tes articles même s'il me semble qu'ils n'étaient pas au Bhoutan.
    Si tu ne l'as pas vu, regarde le, ça te rappellera probablement quelques bons souvenirs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai regardé après avoir lu ton commentaire... Et il m'a rendu nostalgique... !

      Supprimer

RETROUVEZ-MOI SUR INSTAGRAM !

Subscribe

© Mes Petits Carnets - Blog Voyage, Escapades et Bonnes Adresses. Design by FCD.