BHOUTAN | DECOUVERTE DE LA VILLE DE JAKAR

21 janv. 2016 Jakar, Bhoutan


Comme vous avez pu le constater, j'ai eu énormément de mal à me remettre sur mes articles bhoutanais après une coupure de presque deux mois et pardon si cet article vous paraît un peu fouillis. Bref.


Cette semaine, je vous emmène dans une région reculée du pays appelée le Bumthang, dans laquelle nous avons séjourné pendant quelques jours. Aujourd'hui, on va s'intéresser à la ville de Jakar, qui est aussi le centre administratif et religieux. Elle compte de très nombreux temples parmi les plus vieux du pays et j'ai eu la chance d'en découvrir deux ainsi que le Dzong et un petit monastère. Malheureusement, nous étions arrivés à un point du voyage où je commençais à sérieusement frôler l'overdose de temples et je n'écoutais les explications que d'une oreille distraite. Vous remarquerez donc que cet article comporte beaucoup moins d'explications que les précédents, même si certaines petites choses me sont revenues doucement...

Le premier temple, Jampe Lhakhang,  m'a par contre beaucoup marquée car on a eu la chance d'assister aux préparatifs d'un début de fête, et ainsi nous mêler un peu à la population locale qui nous regardait avec des yeux curieux mais presque toujours bienveillants.






Bien que les explications soient un peu (beaucoup ?) floues dans mon esprit, je me souviens que ce premier temple, très fleuri, date du VIIIème siècle et on peut littéralement le sentir lorsque l'on pénètre dans la salle de prière principale : comme une odeur de renfermé, avec ses très vieilles peintures aux murs qui commencent à se dégrader doucement.





Après la visite, nous allons rejoindre le groupe de fidèles, toujours plus nombreux. On nous explique alors que les gens attendent le plus haut dignitaire bouddhiste du pays qui doit venir assurer l'office religieux de ce matin de septembre.

Les gens portent, comme d'habitude, leurs costumes traditionnels et attendent le début des festivités dans un charmant brouhaha incompréhensible. C'est énervant de ne pas comprendre cette langue... Saviez-vous que le super pouvoir dont je rêve, c'est celui de comprendre et parler toutes les langues du monde ? Même les langues dites mortes comme le latin, ou alors le morse, le langage des signes... Enfin toutes !







La tentation de prendre des portraits, bien que je n'en aie pas l'habitude, est forte; mais les bhoutanais sont très timides et peu acceptent de se faire prendre en photo. A part cette femme avec son grand sourire qui demande ensuite à regarder la photo et qui rit en se voyant. Un beau moment !

Sinon, je prends ce gentil toutou qui se dore la pilule au soleil sans se préoccuper le moins du monde du temps qui passe autour du lui, ni des gens. Et puis, il y a les moines, qui préfèrent détourner le regard de l'objectif en souriant à moitié.

Vers 11h, il est temps de repartir pour mettre le cap vers un trio de temples situé un peu en dehors de la ville-même, appelé Kurjé Lhakhang.






Sur les trois temples de cet ensemble, un seul était ouvert en ce jour de fête à Jakar. Les autres gardiens des lieux s'étant, en effet, rendus dans le premier temple que je vous ai présenté. La visite fut courte, mais ce lieu mérite néanmoins qu'on s'y arrête puisqu'il est considéré comme l'un des plus sacrés du Bhoutan : le fameux Guru Rinpoché y a séjourné pendant qu'il sillonnait le pays et la légende veut qu'il aurait même laissé l'empreinte de son corps sur un rocher !

Cette fameuse empreinte, qui se trouve dans le deuxième temple, n'est pas visible dans le temple car protégée par une statue du Bouddha, probablement pour éviter sa dégradation.





/!\ Petite anecdote rigolote /!\

Si jamais vous passez par là, demandez à votre guide de vous emmener voir le chemin de purification. Il s'agit de deux trous dans la roche. Le "pêcheur" doit entrer par l'un des deux, emprunter le fameux chemin et ressortir par le deuxième trou. S'il reste coincé, c'est qu'il a commis trop de pêchés ! Mon oncle s'y est essayé et en est ressorti, et c'est le seul qui a osé :-)

Après la visite, nous reprenons la route pour rejoindre le monastère de Tamshing.





Le bus ne pouvant nous emmener jusqu'au bout, le chauffeur nous dépose et nous continuons à pied pendant quelques kilomètres (à vue de nez, environ 2 ou 3). La marche est agréable par ce beau soleil et nous traversons même un pont un peu tremblotant.

Etant la plus jeune du groupe, je me suis bien amusée à faire quelques frayeurs aux autres membres du groupe en le faisant bouger un peu... On ne se refait pas ! Et puis, le petit côté Indiana Jones, j'adore !


[ Le joli papillon Monarque rencontré en chemin ]

Puis enfin, nous arrivons au petit monastère qui, je trouve, a plus des airs de village et dans lequel je m'attarde plus à prendre les détails en photos.

C'est un très vieux monastère, puisque fondé en 1501, avec une atmosphère très paisible de par son aspect campagnard et assez reculé. On y croise quelques jeunes moines en études, mais contrairement à la dernière fois, impossible de les photographier.







C'est ensuite l'heure d'aller déjeuner, et nous retrouvons donc le car plus loin qui nous emmène dans un lieu avec une très jolie vue sur la vallée et sur le petit aérodrome de la région. L'après-midi sera consacrée à la visite du Dzong de Jakar. Y en a-t-il parmi vous qui auraient oublié ce qu'est un Dzong ? Si oui, je vous invite à relire l'explication donnée ici !





Le Dzong de Jakar est l'un des plus petits que j'ai pu visiter pendant mon séjour au Bhoutan. Sa construction fut terminée en 1549 et son fondateur le surnomma "le monastère de l'oiseau blanc",à cause d'un oiseau qui lui aurait indiqué l'endroit exact où l'édifier. 

Ce Dzong a connu de nombreuses destructions et reconstructions au cours des siècles passés, surtout par un tremblement de terre en 1897. Le roi de l'époque décida alors une reconstructions sur une plus petite échelle en 1905.





Je ne vous abreuverai pas plus de photos de Dzong ou de temples, vous en avez déjà vu beaucoup jusque là et je vais donc m'arrêter pour aujourd'hui. Mais le Bumthang nous a réservé mille surprises et le prochain article sera un peu différent. Patience mes amis !

A bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !


12 commentaires

  1. Réponses
    1. Oui, très joli ! Parfois, tu ne sais plus où donner de la tête !

      Supprimer
  2. Tu le trouves vraiment fouillis ton article ? Personnellement je ne trouve pas du tout !
    Il y a encore pleins de photos et ça me plait beaucoup :D ! Les locaux portent des vêtements colorés qui ressortent très bien à l'objectif (mention spéciale pour le beau sourire de la vieille dame).
    Comme toi j'aimerai bien comprendre avec un traducteur intégré et comprendre toutes les langues quand je voyage. En Thaïlande c'était insupportable, surtout que c'est une langue qui joue sur les intonations et qui est compliquée (heureusement qu'ils parlent bien anglais xD).
    J'aime bien ta petite anecdote également, je pense que je m'y serai lancée :p !
    Overdose de temple ? Je crois que c'est le lot de pas mal de gens qui voyagent dans les pays asiatiques x). Mon copain en avait vraiment marre en Thaïlande et au Japon x). Moi j'apprécie toujours autant par contre.

    Encore encore encore des articles sur le Bhoutan \o/ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dit "un peu fouilli", le "un peu", ça change tout :D
      Oui, j'ai toujours aimé joué sur les mots !

      J'aime bien visiter les temples avec toutes ces incroyables couleurs chatoyantes, mais point de vue explication, je n'arrivais plus à enregistrer grand chose... Heureusement, après j'avais les guides papier qui m'ont bien aidé et les souvenirs lointains sont revenus.

      Promis, il m'en reste encore quelques uns en stock !

      Supprimer
  3. C'est vraiment un pays qui me fait rêver... Je vais lire les articles précédents. C'est vrai que c'est dommage quand on voyage en Asie, au bout d'un moment les temples c'est un peu barbant, comme si on s'arrêter visiter les églises de tous les villages sur la route en France. J'ai eu le même sentiment en Birmanie, où à la fin, j'aurais aimé voir autre chose. En tout cas, je m'attaque à la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Par contre, je trouve ça toujours aussi magnifique , juste un peu redondant. C'est exactement comme chez nous avec les églises, comme tu le soulignes. Avec les châteaux aussi parfois. Au bout d'un moment, le cerveau n'enregistre plus les informations ! Mais heureusement, nous avons eu une journée complètement différente ensuite (j'en parlerais bientôt) et, j'ai pu de nouveau m'intéresser à tout ça !

      Supprimer
  4. Encore une belle promenade grâce à tes photos. Les bâtiments sont superbement décorés, au delà de leur valeur spirituelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !Ils sont incroyables, mais même pour moi qui suis une athée convaincue, ils dégagent aussi souvent une "aura" particulière, probablement dû à la ferveur des croyants.

      Supprimer
  5. Je comprends ton "on ne sait plus où donner de la tête"! J'ai l'impression que tes journées étaient si intenses, instructives et chargées en belles c'est impressionnant!
    Ton article est superbe, vraiment ! (du fond du coeur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Chloé, c'est gentil <3
      On a eu également pas mal de problème sur les routes du pays, certaines sont dans un état épouvantable, et là, tout s'accumulait. Mais après la pause nature (j'en parle dans l'article posté hier dimanche), j'ai pu de nouveau apprécié le pays à sa juste valeur.

      Supprimer
  6. (Oui je suis terriblement en retard!!)

    Très belles photos, j'adore l'architecture! J'ai eu la même impression au Japon, à force de visiter des temples on a du mal à se souvenir de toutes les infos, même si c'est tellement beau qu'on ne s'en lasse pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut tard que jamais, comme on dit ;-)

      C'est ca, tu as très bien résumé. On a beau trouvé ça magnifique, on ne retient plus rien !

      Supprimer

RETROUVEZ-MOI SUR INSTAGRAM !

Subscribe

© Mes Petits Carnets - Blog Voyage, Escapades et Bonnes Adresses. Design by FCD.